Mise au point

Suite à la parution dans la revue PARIS MATCH d’un article sur la Bergerie de Berdine, Josiane SAINTPIERRE, présidente de l’association et responsable de la communauté, tient à faire savoir que l’article est paru dans cette revue contre sa volonté et celle des résidents. En effet, lorsque Jacques DUPLESSY avait fait la demande de reportage, il s’agissait de faire paraître son article dans la revue Le PELERIN MAGAZINE. Une fois sur place à Berdine (mi-juin 2016), Jacques DUPLESSY a dit qu’il voulait le faire paraître aussi dans PARIS MATCH. Il lui a été expressément demandé de ne pas le faire. Il n’en a pas tenu compte.

4 Comments to Mise au point

  1. La Trentiinière dit :

    Je vous ai connu “grâce” à l’article de Paris-Match que j’ai lu dans une salle d’attente. Cet hebdomadaire n’est pas ma lecture de référence. Je dois dire que j’ai été surprise de voir votre lieu choisi par Paris-Match. Cet article aura au moins eu l’avantage de vous faire connaître. J’espère pour vous qu’il n’est pas mensonger. Ça m’a donné envie de vous rendre visite. Je suis allée sur votre site pour avoir plus d’informations. Ceci n’a pas que des inconvénients.

  2. Comment trouver le juste milieu ? Contrôle de/par tous et tout ou libre-arbitre ?
    Les points de vues de diverses pensées peuvent être diffusés, tant que ce n’est pas mensonger.
    Un (vrai) article d’un (vrai) journaliste n’est pas une publicité (voire un communiqué dit de presse)…
    Et “”La Presse” (ou ce qu’il en reste), qu’elle qu’elle soit, n’a pas à négocier ses parutions journalistiques.
    C’est au lecteur, (à l’individu), de faire la part des choses et de s’informer, sur des articles différents, voire contradictoires.

  3. my dit :

    Bonjour,
    j’ai lu l’article de Paris Match, je connais l’histoire de Berdine puisque je suis voisine et lorsque j’en parle autour de moi souvent je ne suis pas crue car IL EST IMPOSSIBLE de s’en sortir sans substituts. Je suis donc heureuse que votre vie et que votre règlement soient écrits noir sur blanc,c’est la preuve que je ne suis pas mytho !
    Certes publier cet article contre votre volonté, c’est moche, mais si une seule personne dans le besoin le lit et vient chez vous ou en parle ou bien encore mieux si une personne touchée par la grâce s’inspirait de votre expérience pour créer un autre Berdine.
    Cet article est un peu un conte où les vilains rencontrent une (des) fées et deviennent des princes et princesses et moi j’aime bien les belles histoires. Nous sommes dans un monde ou l’enjeu principal des médias est de distiller un maximum de mauvaises nouvelles, alors je pardonnerais à Monsieur Duplessy.
    bien à vous
    myriam

  4. Charles Elsaesser dit :

    Les médias ne reculent devant rien,j’ai un jour un souci avec fr3, qui avait transformé ce que j’avais dit!!

Répondre à La Trentiinière Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

↓