Jean Luc nous a quitté

Jean-Luc StruderMercredi 14 novembre, Jean Luc nous a quitté. Pendant de longs mois, il a courageusement lutté contre la maladie, sans jamais perdre espoir. Tous ceux qui l’ont côtoyé, tant à Berdine qu’au Mas de Carles, peuvent rendre témoignage à sa grande disponibilité, ses compétences multiples, son esprit de conciliation et de paix. Il repose au petit cimetière de Berdine, au milieu de ses amis.

Audrey quitte Berdine

Audrez à la sortie de la messe le jour de Saint François

Josiane l’a annoncé à la fin de l’office : bientôt, quand on composera le numéro de la Bergerie, on n’entendra plus la gentille voix claire annoncer : « Bergerie de Berdine, bonjour ! ». Après 7 années d’efficace présence au secrétariat, Audrey prend une nouvelle route qui va la conduire vers le pays de son enfance, loin… loin dans le nord. Pendant toutes ces années, Audrey a su faire son travail avec l’efficacité et la fermeté nécessaire en toutes occasions, gagnant la confiance et l’estime de tous. Maman d’une jolie petite Méryl, Audrey va bientôt lui donner un petit frère : le choix du roi !

Les berdinois et tous ceux qui la connaissent la voient partir avec regret. Bon vent, Audrey ! On te souhaite toute la réussite et tout le bonheur possible dans ta nouvelle vie !!!

4 octobre 2007 Berdine fête St François

Saint François à Berdine 4 octobre 2007Saint François à Berdine 4 octobre 2007

Comme chaque année le 4 octobre, Berdine est en fête et reçoit ses amis. Fête de François d’Assise, le « poverello » saint patron de Berdine, et aussi anniversaire de Josiane, qui depuis 34 années, fait exister cette communauté, avec l’aide de tous ceux qui la soutiennent, de près ou de loin.

De nombreux amis étaient venus, de Saint Martin, d’Apt, de Venelles, d’Aix en Provence et d’ailleurs, ainsi que des anciens berdinois, toujours fidèles à ce rendez-vous annuel : Christine, Olga, Valère, Christian, Cathy, Périg et bien d’autres.

Après la messe concélébrée par 4 prêtres, tout le monde a fait honneur au somptueux buffet dressé sous l’ombrage de la salle à manger d’été. Un grand bravo et merci au(x) cuisinier(s) et plus particulièrement à André, grand artiste pâtissier, dont tout le monde a admiré et apprécié la pièce montée.

Berdine avait réservé une surprise pour l’après midi : l’inauguration de l’atelier de poterie, récemment terminé et qui croyez-vous qui officie dans ce lieu ? André, bien sûr… il a décidément de nombreux talents, ce garçon.

Avant de partir, les invités ont pu acheter brioches, pain, fromages de chèvre, miel, essence de lavande… mais pas les venellois ! a dit Roger, qui venait le lendemain à Venelles et qui ne voulait pas perdre « ses » clients habituels.

Rendez-vous au 4 octobre 2008 !

La bataille de l’eau… (suite)

Décidément, plus que jamais en Provence « l’aïgue es d’or ». Nous pensions avoir gagné cette bataille de l’eau avec le creusement d’un forage à 180 mètres, réalisé au cours de l’année 2004, et résoudre ainsi définitivement les problèmes, au moins pour l’arrosage du maraîchage. Mais dès la deuxième année, le débit de ce forage diminuait sensiblement, passant de plus de 4 m3 à 1,5 m3. Grâce à l’habileté de Marco, responsable du jardin, les cultures maraîchères ont pu malgré tout être menées à bien.

Au début de l’été de cette année, Jean-Michel, qui surveille le fonctionnement du système, constate une différence très importante entre les volumes pompés par le forage et ceux qui parviennent dans le bassin de mise en charge. Cette différence ne venait pas d’une fuite sur la canalisation de montée, mais était due au mauvais fonctionnement du compteur placé sur la tête du forage, qui indiquait des volumes bien supérieurs à la réalité.

Il y a donc une diminution importante du débit du forage, consécutive à la sécheresse exceptionnelle constatée dans la région et qui donne de sérieuses inquiétudes pour l’avenir.

En attendant la pluie et une remontée du débit, pour maintenir un cubage suffisant pour les cultures en place, un voisin très généreux nous permet d’utiliser ses propres réserves, à l’aide d’un camion citerne qu’il a mis à notre disposition… Si l’on a déjà gagné une bataille, la « guerre de l’eau » est loin d’être terminée…

Le Rotary Club soutient la communauté

Depuis 25 ans, le Rotary Club d’Apt-Cavaillon soutient le travail, qu’il estime remarquable, à la Bergerie de Berdine. Cette année encore, le Club a organisé l’une de ses réunions hebdomadaires dans la grande salle de restaurant de Berdine autour d’un délicieux couscous préparé et servi par les résidants. A cette occasion, le président du Rotary Club a remis à l’infatigable Josiane Saintpierre, directrice, un chèque de 3 000 € destiné à soutenir les travaux et les nombreux projets de la Bergerie de Berdine.

↓