J'ai dit "OUI" à Berdine

Depuis septembre 2000, Marie Andrée PEROT, Fille de Jésus, continue la présence parmi les Berdinois, d’une autre fille de Jésus, Armandine PEREZ. Elle œuvre dans ce lieu-dit « Bergerie de Berdine » à St Martin de Castillon dans le Vaucluse (sud de la France).

Qu’est-ce que Berdine ?

    Berdine est un lieu de vie qui accueille :

  • des personnes en difficulté, dépendantes de l’alcool, de la drogue
  • des blessés, profondément abîmés par la vie, qui n’ont pas eu de vraie famille
  • des sortants de prison
  • des sans-papiers

À tous ceux-là est offerte une chance de reprendre un chemin par le travail, la vie communautaire, le contact humain, les soins assurés, etc.
Et comme rien de solide ne peut se faire dans le désordre et l’anarchie, une règle de vie stricte est imposée.
Sont interdits : l’alcool, la drogue, la violence, les médicaments psychotropes, l’argent personnel à disposition.
Les sorties doivent être accompagnées et la présence à la chapelle, une 1/2 heure matin et soir, est obligatoire
Il n’y a pas de visite avant deux mois de présence et au bout de 6 mois, une semaine de congé est possible.

Envoyée à Berdine par ma Congrégation, ce que j’y vis.

À part le fait d’être avec les Berdinois, de partager leur vie, au quotidien, je tente, comme chacune des sœurs de ma communauté d’Issy les Moulineaux (près de Paris) et de chaque Fille de Jésus, d’être une femme : consacrée, animée par le charisme de la Congrégation.

Cette année, la mission est axée sur l’orientation.

« Promouvoir la vie, la paix et la justice »

Ainsi, j’essaie de garder les yeux ouverts, d’être disponible et proche des personnes. Je tente d’être une oreille pour tous, surtout pour ceux qui n’ont pas confiance en eux, qui sont las de la vie.

Je suis émerveillée…

– devant les transformations qui s’opèrent dans les uns et les autres,

– devant les gestes qu’ils posent, leur sérieux à vouloir changer,

– devant leur recherche de vérité, leurs prières, leur violence et leur pardon…

Risquer un Oui, c’est savoir aussi me laisser former par eux, avec eux. C’est accepter de me laisser dérouter et bousculer, de reconnaître mes erreurs, de me remettre en cause.

Risquer un Oui, c’est encore accepter qu’ils soient les acteurs de leur vie, de leur vie en relation. C’est savoir me taire et, en même temps, oser parler, dénoncer, avoir l’audace d’exister.

Risquer un Oui, c’est exigeant et dynamisant à la fois. Certains jours, la réalité est pesante, tout est négatif, morose.

Il est important pour moi de prendre du recul et de croire que dans l’impossible il y a toujours du possible.

Je crois très fort que l’Esprit agit en chacun et qu’IL nous demande de lui faire confiance. Au bout du tunnel, il y a toujours une lueur.

Berdine est pour moi une véritable école de formation.
Ma communauté d’Issy les Moulineaux est un lieu de partage de cette vie qui est prise en compte par toutes.
L’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) et l’ACO (l’Action Catholique Ouvrière) me donnent aussi la chance de regarder la vie reçue et donnée et de la célébrer en Église. Ainsi, ensemble, la vie en abondance surgit.

Je suis heureuse d’avoir dit Oui à mon envoi à Berdine. Si j’y laisse quelques plumes, j’y retrouve surtout des ailes qui m’envoient au-delà de ce que je suis. C’est l’autre qui me reçoit, me transforme et m’anime.

J’aurais encore, bien sûr, beaucoup de choses à vous dire. Le poème de marinus Van den Berg est pour moi signifiant de ce que je vis à Berdine.

Tu me regardas
Je me sentis libre.

Tu ne t’imposas pas
Je sentis un espace grandir en moi.

Tu ne t’approchas pas trop près
Tu ne restas pas trop loin.

Tu me laissais être « moi ».
Tu me conduisis chez « moi » en « moi-même »

Ainsi je pus te raconter ce que je ressentais
Ce que je pensais, ce contre quoi je me débattais.

Ainsi, je repris haleine.
Après ton départ, je savais : il y a eu contact.

Ton être me donna un sentiment de « nous ».
Je ressentis une « communion ».

Marinus Van den Berg

1 Comment to J'ai dit "OUI" à Berdine

  1. […] peut se faire dans le désordre et l’anarchie, une règle de vie stricte est imposée. Extrait de J’ai dit oui à Berdine, M.A. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

↓